Pourquoi la chaux?

Pouquoi la chuax, héritage ancestral, patrimoine

Héritage ancestral

Matériau naturel utilisé depuis plus de 7500 ans, la chaux a longtemps été réservée aux interventions sur le patrimoine dans la construction, la protection et la décoration du bâti. 
Ses atouts esthétiques et sa modernité en font de nos jours un outil au potentiel créatif illimité.

Pourquoi la chaux, résistance, durabilité

Résistance et durabilité

Polyvalente, la chaux possède des qualités de souplesse et d'élasticité et ne craint ni la chaleur ni l'humidité. 
En extérieur, elle dispose d'une vraie durabilité face aux intempéries. 
Aussi résistante que de la pierre, sa dureté et son adhérence finale lui permettent de très bien vieillir.

Pourquoi la chaux, qualité écologique

Qualité écologique

Ecomatériau sans solvant, la chaux n'émet aucun COV et est donc idéale pour la décoration intérieure. Antifongique et bactéricide, elle assainit l'habitat. Sa capacité de régulation hydrométrique lui confère de la perspirance au matériau en jouant le rôle d'évaporateur.

Origine de la chaux, sédimentation, roche calcaire, carbonate de calcium

 Les origines de la chaux

Il y a plus de 3 milliards d’années, la sédimentation des coraux, des coquillages et des algues dans les fonds marins vont produire du carbonate de calcium et se transformer en roche calcaire. La chaux provient de l’extraction de cette roche dans des carrières ou des mines, généralement enfouie à une vingtaine de mètres sous terre, parfois moins et enrichie de silice, d’oxyde de fer et d’autres minerais. Présent aux quatre coins du globe, le carbonate de calcium est une ressource presque inépuisable. La chaux est ensuite lavée et concassée avant d’être calcinée.
En France, les premiers fours à  chaux remontent à l'époque gallo-romaine et se développent au Moyen-Age avec les cheminées maçonnées telles qu'on les connaît aujourd'hui.

 

Cycle de la chaux, illustration, Casa Hortus design

Le cycle de la chaux

Le cycle de la chaux consiste à cuire le calcaire

(CaCO3) à 900° pour former la chaux vive (CaO).
La chaux éteinte (Ca(OH)2) peut alors être produite en ajoutant de l’eau à la chaux vive. Dans cet état, le dioxyde de carbone contenu dans l’atmosphère ou provenant de techniques industrielles peut alors réagir avec la chaux éteinte pour la reconvertir en calcaire. Cette réaction représente la première réaction de durcissement des mortiers historiques. 
Le temps requis à la chaux pour retourner à l’état de calcaire peut être de quelques minutes avec l’aide de procédés industriels à plusieurs années si elle est laissée aux conditions atmosphériques.
De la pierre, la chaux redevient pierre en lien avec les 4 éléments :  la terre, le feu, l'eau et l'air.

Le chaux naturelles, chaux aérienne, chaux hydraulique, poudre de chaux

Les chaux naturelles

La chaux hydraulique :
Elle fait sa prise dans un premier temps au contact de l’eau puis de l'air. Vous la trouverez toujours sous forme de poudre. Elle se compose de plus ou moins 70% de calcaire et 30% d’argile. Elle assure un durcissement plus rapide ainsi qu'une résistance importante et une longévité.
La chaux aérienne ( dite chaux grasse) :  
Elle fait sa prise ou carbonatation avec l'air. Elle se trouve sous forme de poudre et de pâte. En France, elle provient d'un calcaire plus ou moins pur à 90% minimum. La présence d'hydroxyde de carbone lui confère une  perméabilité élevée à la vapeur d'eau, une grande plasticité et onctuosité de la matière.



Enduit à la chaux, mise en oeuvre et usage

La mise en oeuvre

Utilisés dans la construction et la décoration, les mortiers ou enduits à la chaux sont un mélange constitué de chaux (le liant) avec différentes charges minérales tels que le sable, le marbre, la silice, le gypse et des pigments naturels pour la coloration (oxydes, terres, ocres). Plusieurs couches d'enduit à la chaux sont nécessaires de l'accroche plus compacte jusqu'à l'aspect final plus fin. L'enduit est appliqué à  la truelle. avec une  finition lissée, talochée, brossée,
a fresco, ou en laits de chaux pour les plus connues. La chaux requiert la maîtrise des proportions, de la granulométrie, des temps de prise; un savoir-faire  souvent transmis oralement qui nécessite technique et patience.